Publié par : pintejp | juillet 2, 2017

L’état d’urgence contamine le droit « commun » : la sortie par le fond !

Le journal Le Monde publie ce jour un « projet de loi renforçant la lutte contre le terrorisme et la sécurité intérieure », pur produit d’un ministre de l’Intérieur qui avait donné le ton en affirmant, dès sa prise de fonction, que « la tranquillité est la première des libertés ». Le droit à la sûreté, protection contre le risque d’arbitraire étatique, est quant à lui absolument renié.

http://www.syndicat-magistrature.org/L-etat-d-urgence-contamine-le.html

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :