Publié par : pintejp | juin 28, 2017

« Les humains ‘diminués’ sont les premières victimes du transhumanisme »

Interviewé pour le magasine Causeur, Jean-Marie Le Méné, président de la fondation Jérôme Lejeune[1], s’inquiète de « la systématisation du diagnostic [prénatal de la trisomie 21] quasi imposé à toutes les femmes enceintes, quel que soit leur âge ». Sans être opposé « en soi » au diagnostic anténatal, il constate qu’en France, « 97% des enfants trisomiques diagnostiqués sont éliminés par l’avortement, et leur nombre à la naissance a été divisé par quatre ». Des chiffres qui interpellent alors qu’un nouveau test « beaucoup plus efficace », le dépistage prénatal non invasif, sera sous peu remboursé dans notre pays (cf. Dépistage prénatal de la trisomie 21 : la HAS juge rentable les nouveaux tests et valide leur remboursement dans la précipitation) . Avec cette nouvelle méthode « certes assez peu différente sur le plan moral » de l’amniocentèse, il est cependant possible de « détecter (et donc éliminer !) plus tôt l’enfant détecté », et ainsi de renforcer l’eugénisme en place. Une perspective inquiétante, d’autant que ce dépistage concernera bientôt d’autres maladies et prédispositions : « les humains diminués sont les premières victimes du transhumanisme », déplore Jean-Marie Le Méné.

http://genethique.org/fr/les-humains-diminues-sont-les-premieres-victimes-du-transhumanisme-67752.html#.WVKSgR3kVhF

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :