Publié par : pintejp | juin 19, 2017

WannaCry et BlueDoom : bâtir une stratégie de défense multi-niveaux pour anticiper les prochaines attaques qui ne manqueront pas de sévir

WannaCry est le nom qui a fait frémir bon nombre d’administrateurs système du monde entier en ce mois de mai 2017. Des milliers d’entreprises ont été touchées dans plus de 150 pays. Les conséquences : des utilisateurs ont été interdits d’accès à leur PC, des opérations réalisées par le NHS ont été stoppées et certains rendez-vous patients annulés. Néanmoins, si la crise WannaCry est passée, elle est suivie d’un ver informatique plus puissant appelé BlueDoom. Ce dernier a « militarisé » tous les vecteurs d’attaque de l’exploit de la NSA, EternalBlue et peut servir de base de lancement pour de futures attaques. Ce ver demeure très résistant et il est difficile de le supprimer d’un système d’exploitation Windows, sans réinstaller l’OS en entier. En effet, l’attaque de ransomwares vécue en mai a obligé les DSI à redéfinir les politiques de sécurité de leur SI. Face aux menaces qui existent actuellement, ces systèmes ont prouvé qu’ils n’étaient pas assez outillés pour lutter contre ces menaces.

http://www.globalsecuritymag.fr/WannaCry-et-BlueDoom-batir-une,20170613,71813.html

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :