Publié par : pintejp | juin 14, 2017

WannaCry : une dimension humaine et organisationnelle 0

Le 12 mai dernier, nous avons assisté à la plus grande attaque surmédiatisée de l’histoire des « ransomware ». Ces logiciels malveillants, selon No More Ransom , bloquent l’accès aux données d’une machine infectée à moins que son propriétaire paie une rançon (d’où leur nom). Pourtant, leurs vecteurs d’attaques sont largement connus, du moins, par les spécialistes de la sécurité de l’information. En effet, ils utilisent des mails piégés (par ingénierie sociale) ou des failles logicielles. Le premier vecteur d’attaques est une « attaque émotionnelle » et nous pouvons citer Jaff comme exemple de rançongiciel utilisant des mails piégés .

http://globbsecurity.fr/wannacry-dimension-humaine-organisationnelle-41688/

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :