Publié par : pintejp | mars 20, 2017

Les lois de Moore en perspective par Peter J. Denning et Ted G. Lewis

La première loi formulée en 1965 par Gordon Earle Moore, co-fondateur d’Intel, prédit la croissance du nombre de composants (transistors, résistances et condensateurs) présents sur un circuit micro-électronique selon un doublement annuel. En 1975, avec des données plus nombreuses, le diagnostic de Moore fut : une croissance exponentielle, avec doublement tous les deux ans. C’est un résultat empirique obtenu avec du papier logarithmique, qui tient depuis 50 ans, ce qui est exceptionnel dans l’histoire des prévisions techniques. Peter J. Denning et Ted G. Lewis, dans un numéro récent des Communications of the ACM [1] (CACM), reprennent les données qui sous-tendent cette loi et d’autres moins connues, explorent d’autres modèles statistiques, et examinent les conséquences que l’on peut en déduire.

https://www.laurentbloch.net/MySpip3/Les-lois-de-Moore-en-perspective

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :