Publié par : pintejp | décembre 26, 2016

Chronique juridique du Big Data, des algorithmes et de l’Intelligence Artificielle

Le Big Data stricto sensu, pour le juriste, regroupe les Data, mais également les algorithmes utilisés afin de tirer un résultat
de celles-ci. Les Data sont en quelque sorte des données en état futur d’interprétation. Les Data sans algorithmes sont un peu comme des violons sans archet. Le Big Data est aujourd’hui capable de grandes prouesses par la multiplication de ces analyses, qu’elles soient statistiques ou liées à des technologies d’Intelligence Artificielle. Lorsque l’on combine Data et algorithmes,
on obtient la possibilité de créer un double informationnel de l’individu. Dans ce cadre, il faut disposer d’une très grande quantité de données, que l’on appelle des « lacs de données » composés de données de formats multiples, qui énoncent
des signaux faibles interprétés par les algorithmes de manière intelligente, pour déduire des prédictions à partir de cohortes de comportement. Ainsi, les algorithmes Predpol (Predicting Policing Software), par exemple, ont notamment permis de faire baisser le taux de sinistrabilité de manière très importante à Los Angeles. De même, la brigade des pompiers de Londres utilise ce type d’algorithmes pour prévenir des zones à risques dans lesquelles, par exemple, un incendie pourrait se déclencher.

http://guidedubigdata.com/bensoussan.html

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :