Publié par : pintejp | décembre 14, 2016

Le lucratif marché des faux « j’aime » débusqué par Masarah Paquet-Clouston

D’où viennent ces milliers de « follows» ou les « j’aime » qui apparaissent sur des réseaux sociaux comme Twitter et Instagram ?

Ces mentions de popularité instantanée sont-elles authentiques ? Ce n’est pas tout le temps le cas.

C’est ce qu’a découvert la jeune chercheure québécoise Masarah Paquet-Clouston lors d’un stage MITACS avec l’entreprise montréalaise GoSecure spécialisée en cybersécurité.

http://www.rcinet.ca/fr/2016/11/26/le-lucratif-marche-des-faux-jaime-debusque-par-masarah-paquet-clouston/

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :