Sous le thème de la protection préventive des données et des systèmes, le Maroc se mobilise contre la cybercriminalité et poursuit ses efforts dans ce sens. La 3e manifestation contre la cybercriminalité est organisée par le centre marocain de recherches polytechniques et d’innovation en collaboration avec plusieurs institutions publiques et privées. Les différents intervenants ont affirmé qu’ il y a une volonté gouvernementale d’aller dans le sens du développement de la confiance numérique , d’assurer la sécurité des infrastructures informatiques et de préserver la confidentialité de la communication électronique. Au Maroc, un encadrement juridique a été mis en place dans ce domaine parallèlement à des structures de lutte contre la cybercriminalité au niveau de différents départements et secteurs.

http://www.challenge.ma/lancement-de-la-3e-campagne-nationale-de-lutte-contre-la-cybercriminalite-64071/

La pratique des échanges via les nouvelles technologies de communication et d’information a bouleversé les relations entre individus. Malgré une omniprésence et une banalisation de l’usage d’Internet, force est de constater que ce phénomène n’a pas toujours été accompagné par une pédagogie permettant d’appréhender la portée et les enjeux de cet espace virtuel. Espace de prise de parole, d’échanges et de sociabilité, le cyberespace appelé à brasser de plus en plus de données peut également porter préjudice aux libertés fondamentales et les règles qui le régissent ont une visibilité très limitée. Ainsi, si certaines personnes sont animées par une volonté de nuire, une méconnaissance de la part des acteurs non initiés peut également les amener à se trouver en situation d’illégalité.

Tout utilisateur de la sphère numérique peut par conséquent être victime de cyber-criminalité, mais aussi, par manque de connaissance des bons usages des données numériques, se rendre lui-même coupable d’un délit ou d’une infraction sur l’espace numérique. Cette problématique concerne donc toutes les strates de notre société : particuliers, monde de l’entreprise, services publics…

Bien que de nombreuses mesures légales et administratives ne dépendent pas du niveau local, celui-ci est un échelon clé pour informer, former, sensibiliser aux enjeux du numérique. Les pouvoirs publics doivent aussi protéger les citoyens, notamment les plus jeunes, exposés à des formes de délinquances qui se prolongent voire se renforcent entre le monde réel et le monde virtuel, comme par exemple la problématique du harcèlement qui a pris des dimensions nouvelles avec l’expansion des réseaux sociaux.

http://ffsu.org/index.php?id=32512&L=iisblkvkhx%2525253Eblkvkhx%252525253E

Le directeur du renseignement national américain a classé les cyberattaques parmi les principales menaces à la sécurité du pays. Le rôle de la Chine n’est pas à ignorer.

Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20160209/1021606810/cyberguerre-scurite-usa-chine.html#ixzz3zkzVMuWy

Publié par : pintejp | février 10, 2016

“Le cyber-terrorisme est une réalité”

Je voudrais, au nom du Gouvernement, remercier la Francophonie, qui donne un vrai contenu à notre espace linguistique à travers une participation active à la rencontre du jour, qui a pour thème la cybercriminalité. C’est un enjeu majeur pour nous Africains et pour le monde. (…) le ministre Bruno Koné l’a rappelé, de 2003 à 2011, j’avais en charge les Nouvelles technologies de l’information et de la communication, et je peux vous affirmer qu’aujourd’hui, dans mes responsabilités de ministre de la sécurité, ce passage a été favorable dans notre capacité à régler les problèmes de sécurité en Côte d’Ivoire, tant les applications des NTIC sont importantes dans la sécurité.

http://lepatriote.net/actualite_det.php?id=3974

Publié par : pintejp | février 10, 2016

La Blockchain, une (nouvelle) révolution !

Web social, web sémantique, web « généticiel » : l’innovation est le moteur de la mutation de nos économies. Avec la Blockchain, une technologie associant la cryptographie et l’échange « de pair à pair » décentralisé, déjà utilisée pour le bitcoin, voici venir « l’internet des transactions », totalement sécurisé. Une révolution qui va impacter tous les secteurs et pourrait changer le capitalisme.

http://www.latribune.fr/opinions/editos/la-blockchain-une-nouvelle-revolution-549394.html

Selon une étude publiée dernièrement par Scalar Decisions, l’un des principaux intégrateurs de solutions des technologies de l’information au Canada, seules 37 % des organisations canadiennes estiment qu’elles sont en voie de gagner la guerre de la cybersécurité, ce qui représente une baisse de 4 % par rapport à l’étude de 2015.

http://journal-assurance.ca/article/cybersecurite-les-entreprises-canadiennes-de-moins-en-moins-optimistes/

Un an après Charlie et huit semaines après les attaques de Paris, France Info et Le Monde se sont associés pour une matinée de débats, de témoignages et d’échanges avec les meilleurs spécialistes et acteurs de terrain, ce jeudi à la Maison de la radio.

Qui sont les commanditaires des attentats ? Comment faire face à cette menace ? Pour comprendre ce phénomène qui frappe de Paris à Los Angeles, de Lagos à Bruxelles, du Caire à Bamako, d’Ankara à Tunis, France Info et Le Monde s’associent pour proposer trois tables rondes animées par les journalistes Olivier de Lagarde (France Info) et Vincent Giret (Le Monde).

http://www.franceinfo.fr/actu/societe/article/vivre-face-au-risque-djihadiste-756561

Le 8 février 2015, le Club des Directeurs de Sécurité des Entreprises (CDSE) a présenté les résultats de son deuxième Baromètre de la Sécurité des collaborateurs à l’international, réalisé en partenariat avec AXA Assistance France.

https://www.cdse.fr/deuxieme-barometre-de-la-securite

Publié par : pintejp | février 10, 2016

Les données privées de 22 175 employés du FBI piratées

Un hacker est parvenu à s’introduire sur l’intranet du ministère américain de la Justice et à télécharger 200 Go de fichiers incluant des noms, numéros de téléphones et mails de 22 175 employés du FBI mais également des données personnelles relatives à 9 372 personnes travaillant pour le ministère de la Sûreté Intérieure des Etats-Unis.

https://mail.google.com/mail/#inbox/152c991bbe57c6c0?compose=152ca1767e051a71

Dédiés aux médecins et patients, ils attirent les budgets des laboratoires en leur permettant de toucher directement leur cible.

http://www.journaldunet.com/economie/sante/1172715-reseaux-sociaux-medecins-patients/?een=4a4b0e45c54d9fed8fc26819a6b6f84f&utm_source=greenarrow&utm_medium=mail&utm_campaign=ml50_reseauxsociauxm

Older Posts »

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 512 autres abonnés