La cybercriminalité gagne de plus en plus de terrain dans le monde. Malgré les moyens mobilisés par le Sénégal avec la mise en place des lois sur la société de l’information, le phénomène continue sa propagande avec ses lots de dangers pour la population. Les enfants sont la couche la plus vulnérable. 

http://www.pressafrik.com/Lutte-contre-la-cybercriminalite-la-gendarmerie-lance-le-projet-Passport-Jeune-pour-Internet_a164673.html

Arrêté début avril à Barcelone, l’informaticien de 36 ans est accusé d’être lié au réseau Kelihos, constitué de milliers d’ordinateurs infectés de programmes malveillants.

http://abonnes.lemonde.fr/pixels/article/2017/04/22/le-pirate-informatique-russe-levachov-fait-face-a-huit-chefs-d-accusations-aux-etats-unis_5115372_4408996.html

La lutte contre le cyberespionnage bat son plein actuellement et fait la une des médias dans le monde et particulièrement aux États-Unis. Pour preuve, la semaine dernière, le célèbre groupe de pirates se faisant appeler Shadow Brokers avait rendu publics une multitude de documents, outils et exploits dont se sert la National Security Agency (NSA) dans le cadre de ses activités de surveillance et d’espionnage sur Internet. On se rappelle également la déclaration du groupe de pirates qui avait annoncé avoir réussi à pirater la NSA en août dernier, réussissant ainsi à mettre la main sur l’arsenal de piratage de l’agence américaine dont certains avaient déjà été publiés.

https://www.developpez.com/actu/131666/Un-chercheur-en-securite-publie-un-outil-permettant-de-detecter-un-implant-logiciel-de-la-NSA-denomme-DoublePulsar-pour-lutter-contre-l-espionnage/

Des panneaux appartenant à la mairie de Paris ont été piratés ce vendredi, affirme la maire Anne Hidalgo. On pouvait y lire des messages anti-Fillon ou anti-Marine Le Pen. La maire va porter plainte, selon nos informations.

http://www.bfmtv.com/politique/fillon-rends-l-argent-les-panneaux-de-la-ville-de-paris-pirates-1147958.html

Publié par : pintejp | avril 28, 2017

Les mystérieuses attaques invisibles sur les DAB

Un matin, des employés de banque s’aperçoivent qu’un distributeur automatique de billets (DAB) a été entièrement vidé : plus d’argent, aucune trace d’effraction physique sur la machine. Et aucun malware a priori…

http://www.solutions-numeriques.com/les-mysterieuses-attaques-invisibles-sur-les-dab/

Un document publié ce vendredi par l’organisation d’Assange, que «Libération» a pu consulter, livre le mode d’emploi, daté de 2014, d’un logiciel malveillant conçu par les Britanniques et partagé avec l’agence américaine, dont l’existence avait été révélée le mois dernier.

http://www.liberation.fr/futurs/2017/04/21/wikileaks-comment-le-mi5-et-la-cia-ont-transforme-des-teles-samsung-en-micros-espions_1564260

Les RSSI des banques apparaissent confiants. Trop peut-être, car une nouvelle étude montre que près d’un tiers des attaques les visant réussissent.

http://www.lemagit.fr/actualites/450417311/Les-banques-cibles-de-85-attaques-serieuses-par-an-en-moyenne

Le malware destructeur d’objets connectés BrickerBot aurait attaqué 2 millions d’appareils. Et ce n’est qu’un début. Mais, selon son auteur, son objectif serait en réalité de sécuriser l’IoT.

http://www.silicon.fr/brickerbot-destructeur-objets-connectes-bonne-cause-172891.html

Depuis octobre 2016, période où des chercheurs ont découvert le malware Hajime, on assiste à ce que l’on pourrait qualifier de bataille entre malwares. Des objets connectés, potentielles cibles du malware Mirai, sont immunisés contre ce dernier par le malware Hajime. Les développements de la firme de sécurité Symantec à ce sujet font état de ce qu’en 6 mois, le malware Hajime s’est rapidement propagé. La firme estime à 10 000, le nombre de dispositifs IoT ayant été « infectés » par ce malware.

https://www.developpez.com/actu/131546/Le-malware-Hajime-est-capable-de-securiser-des-objets-connectes-vises-par-le-malware-Mirai-mais-pourrait-egalement-servir-a-des-desseins-funestes/

La firme de sécurité Kaspersky Lab vient de publier un rapport sur les attaques qui exploitent des vulnérabilités dans des systèmes d’exploitation et des applications. Le rapport couvre les années 2015 et 2016, soit une période de 24 mois. Il fait état de ce que des vulnérabilités connues sous divers OS et applications continuent d’être exploitées par des hackers de nombreuses années après qu’elles aient été corrigées.

https://www.developpez.com/actu/131711/Windows-la-faille-exploitee-par-le-ver-Stuxnet-corrigee-en-2010-demeure-la-plus-utilisee-par-les-hackers-d-apres-Kaspersky-Lab/

Older Posts »

Catégories