Publié par : pintejp | juillet 13, 2012

En Iran, la guerre cybernétique ne fait que commencer

Les virus informatiques Stuxnet et Flame dirigés contre le programme nucléaire de l’Iran marquent le début d’une guerre cybernétique américaine contre Téhéran qui, par le sabotage, pourrait avoir des effets analogues à ceux d’un bombardement, estiment des experts.

Depuis les premières attaques mi-2009 de Stuxnet, qui déréglait les systèmes de contrôle des centrifugeuses nécessaires à l’enrichissement d’uranium, l’Iran reste vulnérable, assurent les analystes. Même s’il semble que Téhéran reçoive l’aide de la Russie via des intermédiaires.

Son programme nucléaire "n’est vraiment pas si bien protégé" des attaques informatiques et il sera compliqué pour l’Iran de se protéger contre de nouveaux programmes malveillants, juge David Albright, président de l’Institut pour la science et la sécurité internationale (Isis).

En savoir plus ici

About these ads

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 193 autres abonnés

%d bloggers like this: