Chinese hackers infiltrated the databases of three Israeli defense contractors and stole plans for Israel’s Iron Dome missile defense system, according to an investigation by a Maryland-based cyber security firm ‘Cyber Engineering Services Inc. (CyberESI)’.

Not just this, the hackers were also able to nab plans regarding other missile interceptors, including Unmanned Aerial Vehicles, ballistic rockets and the Arrow III missile interceptor which was designed by Boeing and other U.S.-based companies.

Read

Publié par : pintejp | juillet 31, 2014

Le Wall Street Journal victime d’une cyber-attaque

Le Wall Street Journal a annoncé, dans la nuit de mardi dernier, avoir été victime d’une cyber-attaque revendiquée sur Twitter par un hacker, qui proposait de vendre des codes d’accès au serveur du journal économique américain.
Dans son édition en ligne, le quotidien des affaires, qui fait partie du même groupe que l’agence de presse financière Dow Jones Newswire, indique que son service infographie a été "piraté par des tierces parties", tout en affirmant qu’aucun "dommage" n’a pour l’heure été constaté. "À ce stade, nous ne voyons aucune preuve d’un quelconque impact sur les clients de Dow Jones ou sur les informations personnelles des clients", a assuré une porte-parole du journal, citée dans l’article. Aucune altération sur des infographies (chartes, tableaux…) n’a par ailleurs été relevée, mais le système est encore "en cours d’examen", assure le journal, précisant que plusieurs ordinateurs ont été mis hors ligne afin d'"isoler" les attaques.

Lire

Les gars, le régime Rajaonarimampianina vient encore de faire un grand saut dans son néant. En effet, pour tous ses membres, l’urgent, l’important, le prioritaire qui prime sur toutes les autres priorités (dont l’Etat de droit, le respect de la démocratie, la lutte contre toutes les injustices et contre la pauvreté) c’est la défense de leur honneur. Pitoyable (qui fait pitié).

Car ces messieurs-dames ont réussi à corrompre (altérer) jusqu’à la définition du mot cybercriminalité. Rappels.

Lire

Publié par : pintejp | juillet 31, 2014

Ping Identity : vers un monde sans mots de passe

Ping Identity dévoile sa solution d’authentification mobile sécurisée PingID, et annonce des mises à jour majeures de ses produits PingFederate, PingAccess et PingOne.
Suite à l’acquisition cette année d’Accells Technologies, la société Ping Identity, spécialiste de la gestion sécurisée de l’identité, lance PingID, une nouvelle solution de sécurité pour l’authentification mobile. Ping Identity annonce également d’importantes nouvelles versions de ses gammes de produits PingFederate, PingAccess et PingOne.
Lire

Publié par : pintejp | juillet 29, 2014

Google permet désormais de connaître la valeur du Bitcoin

Accessible pour le moment uniquement dans la version américaine du moteur de recherche, la nouvelle fonctionnalité devrait être progressivement être déployée dans le reste du monde.

En ouvrant la page américaine du moteur de recherche (ici), vous pourrez lancer une recherche avec les termes “bitcoin price” qui vous permettra d’obtenir directement la valeur du Bitcoin du jour. L’utilisateur peut ensuite choisir sa propre devise, et même lancer une recherche approfondie pour connaître la valeur exacte d’un certain montant en bitcoins en utilisant une petite formule mise en place par Google. En inscrivant “500 euros bitcoin”, l’utilisateur se verra ainsi obtenir la valeur en bitcoin du montant indiqué…

Lire

Drones virtuels

La jeune startup bourguignonne Webdrone vient de développer une nouvelle technologie pour parcourir le web à la recherche d’activités cybercriminelles, en particulier sur les réseaux de vente de contrefaçons, les réseaux de ventes parallèles, ou la fuite d’informations stratégiques : les drones virtuels.

A l’instar des drones civils ou militaires, les drones virtuels de Webdrone sont paramétrés pour réaliser des missions de détection et de surveillance automatique dans des zones du Web particulièrement propices au développement de la cybercriminalité. Les informations ainsi recueillies sont ensuite analysées par des experts pour isoler et extraire celles pouvant être produites lors des actions contre les sites ou les entités en infraction.

Webdrone dispose à la fois des compétences nécessaires pour le pilotage des drones virtuels ainsi que les experts capables d’extraire l’information « opérationnelle ». Ces compétences peuvent toutefois être maîtrisées directement par le client ou par des partenaires spécialisés.

De l’intelligence économique et des systèmes d’information à la cybercriminalité

Les fondateurs de Webdrone, experts en intelligence économique, en systèmes d’information et en cybercriminalité ont fait le constat que les fraudeurs utilisaient de multiples entités virtuelles, dans un panel de sources Internet extrêmement vaste et varié, sur le web visible et invisible. La complexité pour mener des investigations repose sur de nombreux facteurs : la variété des langues, l’utilisation de langage codé, la grande masse de données publiées chaque jour, et la difficulté de rapprocher tous les indices potentiels. C’est précisément dans ce contexte que les systèmes intelligents (intelligence artificielle, web sémantique) et les systèmes à forte capacité (big data, systèmes multi-agents, traitements de cartographies relationnelles), peuvent remplir des missions de surveillance et de lutte contre toutes les formes de cybercriminalité.

Webdrone travaille sur ces procédés depuis 2011, et s’apprête actuellement à proposer sa solution pour toutes les organisations en lien avec la lutte anti-contrefaçons, qu’il s’agisse des détenteurs de droits de propriété intellectuelle, des cabinets de conseil, des organismes et associations, ou des organismes gouvernementaux dédiés à la protection du patrimoine industriel.

A propos de Webdrone
Webdrone est une SAS implantée en Bourgogne depuis 2011 ; Elles est soutenue par l’ensemble des réseaux d’innovation comme BPI France, PREMICE via le FEDER, la région Bourgogne via le Contrat Croissance Innovation (CCI).

Contact : contact@webdrone.fr / +33 (0)3 80 40 33 46

http://www.webdrone.fr / Twitter : @Web_Drone / Google + : WebdroneFr

Webdrone a confié la gestion de sa notoriété sur Internet à l’agence InMédiatic

Influence et Notoriété sur Internet
Inmédiatic – +33 (0)1 76 21 23 38
François Jeanne-Beylot / Ambroise Raymond
francois@inmediatic.net / ambroise@inmediatic.net

Plusieurs grands comptes comme Legrand ou La Poste lancent des projets en matière d’objets connectés pour donner un second souffle à leur activité ou s’ouvrir à de nouveaux marchés. Les start-ups françaises spécialisées dans ce domaine peuvent aussi compter sur les grands groupes pour mettre le pied à l’étrier.

Lire

Selon les informations du site britannique SCMagazine, cette force d’intervention commune répond au doux nom de Joint Cybercrime Action Taskforce et prendra ses fonctions en septembre 2014 pour une première période d’essai de 6 mois. Ce groupe aura pour objectif de lutter contre les réseaux de cybercriminalité étendus à l’international, à l’instar de certains botnets ou de plateforme de diffusion de malwares.

LIRE

Suite à une attaque informatique, la Banque Centrale Européenne (BCE) est la victime d’un chantage.

C’est ce jeudi que la Banque Centrale Européenne (BCE) a annoncé avoir subi une attaque informatique qui s’est soldée par le vol d’informations personnelles de données stockées dans la base de données de son site internet public. L’institution monétaire de Francfort communique que ce sont « des adresses de courriers électroniques et d’autres données personnelles laissées par des personnes s’étant inscrites à des évènements à la BCE » qui ont été volées.

La BCE précise qu’« Aucun système interne et aucune donnée de marché sensible n’a été menacé » et soulignant que l’institution a constaté ce vol suite à un email anonyme exigeant de l’argent en échange de ces données.

Doublement victime, d’un vol et d’un chantage, la Banque Centrale Européenne annonce avoir modifié tous les mots de passe de son système depuis l’attaque et être en train de contacter les personnes dont les informations personnelles ont été volées.

Le communiqué précise encore que la police allemande a été informée et qu’elle mène une enquête.

Source

Publié par : pintejp | juillet 27, 2014

L’Europe prépare sa force commune anti cybercriminalité

L’Union européenne va tester à la rentrée le fonctionnement d’une force d’intervention commune contre la cybercriminalité. L’objectif de cette équipe est de permettre la coordination des enquêtes entre les différents pays européens.

Europol
Dès le mois de septembre, une force européenne conjointe dédiée à la cybercriminalité sera mise en place. L’initiative ne doit durer que 6 mois et a valeur de test pour les équipes chargées de coordonner les enquêtes sur le terrain de la cybercriminalité mais aussi dans les domaines de la lutte contre les botnets et les chevaux de Troie bancaires.

La J-CAT (Joint Cybercrime Action Task Force) va pour le moment ne regrouper que les spécialistes de 7 pays dont la France. Les Etats-Unis sont également présents ainsi que des enquêteurs d’autres Etats situés en dehors d’Europe.

L’ambition est donc de pouvoir fédérer les différentes équipes situées dans plusieurs pays lors d’une enquête. Selon la direction de l’autorité, les Etats participants seront ainsi en mesure de transmettre plus rapidement le dossier d’un réseau cybercriminel afin d’arrêter plus facilement les auteurs.

Lire

Older Posts »

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 963 autres abonnés