Publié par : pintejp | octobre 1, 2014

Le "big data" fait sa rentrée dans les grandes écoles

HEC, Essec, Telecom ParisTech, et depuis cette semaine Polytechnique: depuis quelques mois, les grandes écoles multiplient les formations au "big data". Un phénomène suivi de près par les grandes entreprises qui convoitent ces futurs experts capables de dénicher des pépites dans la jungle des mégadonnées, le "big data" en bon français.
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/emploi/formation/le-big-data-fait-sa-rentree-dans-les-grandes-ecoles_1603042.html#AK8d0OdCFgKxGj0M.99

Lire

Publié par : pintejp | octobre 1, 2014

Stratégie Big Data

Voici un guide pratique, enrichi de nombreux cas concrets (Google, LinkedIn, eBay, Amazon, GE, UPS) et de plans d’action, qui permettra à tous les managers de tirer parti de la formidable opportunité que constitue le Big Data. Cela tombe bien. Le phénomène bouleverse l’univers économique. Rien qu’en 2012, plus de 2,8 zettaoctets (des milliards de gigaoctets !) de volumes de données auraient été échangés ! Et l’expression Big Data désigne des données dont la taille ne permet pas de les caser dans les conteneurs habituels.

Seules les entreprises capables de comprendre et de maîtriser une telle quantité de données dans leur complexité prendront l’avantage. Car au-delà du volume, ce qui va être décisif, est la capacité à structurer, analyser et transformer des données en connaissances, en innovations et en valeurs commerciales pour l’organisation.

Au-delà du buzz qu’il génère, quelles applications concrètes le Big Data peut-il apporter au monde des affaires ? Comment mettre en place une stratégie Big Data dans l’entreprise et comment tirer profit de cette puissante ressource ?

Lire

Le nouveau président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, présentait début septembre l’organigramme de son équipe : celui-ci doit toutefois être validé par les parlementaires européens, qui ont auditionné les différents responsables. Y compris Günther Oettinger, vice-président de la Commission européenne, chargé de l’énergie et attendu à l’agenda numérique.

lire

Numérique : Les données
publiques, un trésor encore mal exploité

Les traces numériques que nous laissons partout intéressent les opérateurs. Mais leur traitement nécessite du temps et un savoir-faire. L’Open data sert pour le moment surtout à créer des applications plus ou moins utiles pour smartphone.

Quelques minutes avant le quart de finale de la Coupe du monde de football entre la France et l’Allemagne, le 4 juillet dernier, la courbe du trafic automobile en Ile-de-France, calculée à partir de boucles disposées sur les principaux axes routiers et diffusée par le service Sytadin, s’est effondrée. Sur la carte de la région, tous les indicateurs sont passés au vert. La circulation n’a repris que dans les minutes qui ont suivi le coup de sifflet final. Le résultat du match était décelable sur les statistiques et les cartes : la France ayant perdu, la circulation est restée dégagée sur l’avenue des Champs-Elysées, à l’inverse de la soirée qui avait suivi le match France-Nigeria, quelques jours auparavant. La plupart de nos actes collectifs, désormais, sont lisibles à travers les données. Et pour cause. Les gestes de tous les jours, que l’on effectue sans y penser, laissent des traces numériques : saisir une requête sur le GPS, payer l’autoroute avec la carte bancaire, valider un titre de transport dans le bus ou dans le métro, acheter un billet de train, emprunter un vélo en libre-service. Ces données constituent de précieuses informations. Si l’itinéraire de chacun d’entre nous n’intéresse pas grand monde, l’addition de tous les déplacements fournit un aperçu complet des habitudes, un outil sociologique inédit. C’est cette masse que l’on appelle, un peu rapidement, le « Big data ». La publication d’une partie ou de la totalité des données, l’« Open data », est réclamée par des mouvements de consommateurs et de citoyens aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Ce magma de renseignements, qui portent sur les transports, mais aussi sur l’habitat, l’économie, la culture et, bien entendu, sur la manière dont nous utilisons Internet, est souvent décrit comme un trésor inexploité. « C’est une mine d’or », assurent certains consultants, enthousiastes. « On n’a pas de pétrole, mais on a des données », renchérit Simon Chignard, auteur de l’ouvrage « L’Open data : comprendre l’ouverture des données publiques » (FYP Editions, 2012)

Lire

Publié par : pintejp | octobre 1, 2014

Réseaux sociaux et entreprises : des liaisons à construire

Réseaux sociaux et entreprises : des liaisons à construire

De récentes affaires ont mis en exergue les nombreux enjeux soulevés par l’utilisation des réseaux sociaux ainsi que la nécessité de connaître les règles qui s’appliquent dans un tel environnement.

Comment sensibiliser, informer, accompagner les salariés dans leur utilisation des réseaux sociaux ? Qu’est-il possible de faire lorsqu’un contenu litigieux concernant une entreprise est publié sur les réseaux sociaux ? Quelles précautions prendre concernant les publications effectuées par l’entreprise sur les réseaux sociaux ?

Autant de questions qui seront débattues dans le cadre de la conférence « Réseaux sociaux et entreprises : des liaisons à construire »
jeudi 2 octobre à partir de 14h30 au MEDEF

55 avenue Bosquet – 75007 Paris
Métro Ecole Militaire

Inscrivez-vous ici

Téléchargez le programme

Tout au long de l’après-midi, les différentes interventions déclineront les points cardinaux abordés dans le guide « Réseaux sociaux et entreprises : quels enjeux juridiques ? » du MEDEF, paru aujourd’hui. Cliquez ici pour télécharger le guide.

Échanges, débats, réflexions, retours d’expériences et témoignages d’experts rythmeront cette conférence autour de deux axes majeurs : la gestion des publications sur les réseaux sociaux et l’encadrement de l’utilisation des réseaux sociaux dans l’entreprise.

Contact : Carole Wadel
cwadel@medef.fr

Accueil à partir de 14h00
MEDEF, 55 av. Bosquet – 75007 Paris

Publié par : pintejp | octobre 1, 2014

Un public élargi pour les Assises de la Sécurité 2014

« Le marché de la sécurité est en forte croissance du fait de la cybercriminalité mais aussi du cloud qui nécessite de plus en plus de sécuriser les systèmes d’information. C’est l’un des rares secteurs où il y encore des budgets qui sont débloqués dans les entreprises » avance Gérard Rio, directeur général de DG Consultants et fondateur des Assises de la Sécurité. Ces rencontres d’affaires des professionnels de la sécurité des systèmes d’information se dérouleront à Monaco du 1er au 4 octobre. Elles rassemblent tous les ans les acteurs de la communauté et ils sont de plus en plus nombreux.

Lire

Publié par : pintejp | octobre 1, 2014

L’intelligence économique à la portée des PME

Innover, exporter, … : découvrez les vrais bénéfices d’une veille concurrentielle et quelques outils à la portée des PME.

Espionnage industriel, lobbying… : quand on songe à l’intelligence économique, mythes et images d’Epinal viennent souvent à l’esprit. Pourtant, derrière ces deux mots, « intelligence économique », la réalité est tout autre. « L’intelligence économique, c’est n’est pas de l’espionnage !, confirme Christelle Urvoy, consultante, créatrice du cabinet @dvicie. Cela recouvre tout simplement la gestion de l’information, interne et externe, de l’entreprise. Les chefs d’entreprise pensent malheureusement souvent que cela est réservé aux grandes entreprises, que c’est cher ou compliqué. C’est faux. Une TPE de 4 personnes peut mettre en place une stratégie d’intelligence économique. »

En savoir plus sur http://business.lesechos.fr/entrepreneurs/web/l-intelligence-economique-a-la-portee-des-pme-103542.php?JMfUICYezDOCEebK.99

Publié par : pintejp | septembre 30, 2014

DEFNET 2014 : Les grandes manœuvres de cyberdéfense françaises

Pour la première fois, le Ministère de la Défense Française lance ce mardi une manœuvre militaire dédiée à la CyberDéfense.

Le Ministère de la Défense vient de lancer l’exercice DEFNET 2014. A l’image des manœuvres militaires sur terre, mer ou air, DEFNET 2014 est le premier exercice de déploiement de trois Groupes d’Intervention Rapide (GIR) et de l’activation d’une cellule de crise faisant face à une attaque numérique de grande envergure. Une trentaine de personnes en action (experts en informatique) qui ont pour mission d’analyser et de répondre rapidement aux attaques. En cas d’agression d’une base militaire, d’un bateau, … le Centre d’Analyse de Lutte Informatique Défensive (CALID) rentre en action. Il en va de même pour le COSSI, le Centre opérationnel des systèmes de sécurité informatiques de l’ANSSI que vous connaissez bien si vous suivez les alertes du protocole de zataz. Le Centre d’analyse de lutte informatique défensive assure des missions de veille, d’analyse et d’alerte pour le ministère de la Défense. Derrière chaque ordinateur se cache un technicien, habitué du cyberespace, passionné d’informatique, féru de nouvelles technologies, et responsable de la sécurité des systèmes d’information du ministère.

Article original appartenant à zataz.com : ZATAZ Magazine » DEFNET 2014 : Les grandes manœuvres de cyberdéfense françaises http://www.zataz.com/defnet-2014-manoeuvre-de-cyberdefense/#ixzz3EnnI16le

Publié par : pintejp | septembre 30, 2014

Big data et big virtualité, l’avenir en gros

Pour envisager l’avenir du jeu vidéo, plusieurs hypothèses légitimes sont disponibles, pas forcément exclusives les unes des autres. Par exemple, il est certain que l’industrie va profondément muter sous l’influence systémique du big data. La collecte et l’analyse de données, devenues générales, vont continuer à façonner pour le meilleur et pour le pire des pans entiers du business mais aussi de la création. Les développeurs, en effet, sont désormais eux-mêmes de grands consommateurs d’informations de ce type, non seulement pour suivre les comportements attachés à leurs jeux déjà sur le marché mais aussi dans le …

LIRE

L’échiquier numérique américain: Quelle place pour l’Europe ?
Potomac Paper n°20, septembre 2014

Alors que les Etats-Unis ont su s’établir comme le leader incontestable du marché numérique, et à l’inverse d’acteurs plus dirigistes comme la Russie ou la Chine, l’Europe s’est laissée distancer et peine à trouver sa place dans ce secteur crucial de l’économie mondiale. La nouvelle Commission européenne se doit aujourd’hui de réagir pour permettre à l’Europe de lutter à armes égales avec les acteurs dominants du marché.

Télécharger le document

Older Posts »

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 210 autres abonnés